9 avril 2020

Systèmes et Instrumentation

Le biocollecteur d'air Coriolis µ (Micro) utilisé en Asie et en Europe pour la collecte du Coronavirus

Le biocollecteur d'air Coriolis µ (Micro), développé et produit par Bertin Technologies, utilisé en Asie et en Europe pour la collecte du Coronavirus (SARS-CoV-2) et aider à lutter contre sa propagation

Les biocollecteurs d'air Coriolis µ, Bertin Technologies, sont actuellement utilisés par les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de Shenzhen et de Guangzhou, ainsi que par l'Institut des sciences environnementales de Chine du Sud pour collecter le coronavirus SARS-CoV-2, responsable de la pandémie COVID-19, et évaluer clairement le risque de contamination dans l’air dans les zones critiques. Ils sont également utilisés en Europe pour collecter le virus dans des environnements hospitaliers.

L'alerte, la détection et l'identification de la contamination microbiologique de l'air est cruciale pour lutter contre la propagation d’un virus. De nombreuses maladies causées par des agents biologiques sont très contagieuses, et sans détection, les personnes infectées continuent de propager la maladie, augmentant ainsi sa portée. En outre, les difficultés de détection des agents biologiques constituent un problème majeur pour la sécurité intérieure. C'est pourquoi Bertin Technologies a développé une gamme de biocollecteurs d'air permettant de collecter tous les types de micro-organismes présents dans l'air pour contrôler la contamination atmosphérique.

Dans cette gamme, le Coriolis µ a été choisi en Chine pour aider à collecter et détecter le coronavirus dans des lieux publics tels que les stations de métro. Le Coriolis μ est un biocollecteur d’air destiné au contrôle des biocontaminations. Basé sur une technologie cyclonique alliée à un débit d’air élevé, le Coriolis µ offre une collecte de particules efficace, en seulement 10 minutes, et adaptée à la situation épidémique actuelle. Les particules biologiques telles que les toxines, les virus, les bactéries, les moisissures, les pollens et les spores sont collectées et concentrées dans un liquide prêt à être analysé par des méthodes de microbiologie et de biologie cellulaire et moléculaire telles que la PCR.

Le biocollecteur d'air Coriolis µ a déjà été utilisé dans des hôpitaux français pour surveiller les épidémies hivernales de bronchiolites et de gastro-entérites. Il a été démontré que le biocollecteur Coriolis µ couplé à la méthode de détection PCR était capable de détecter le virus dans l'environnement étroit du patient et donc de prévenir la dissémination épidémique. Le Coriolis µ peut être utilisé pour :

  • La surveillance de zones contaminées
  • Le contrôle de la sécurité d'une zone après sa décontamination
  • Le contrôle et la cartographie des niveaux de risques dans différents environnements
  • La maitrise de la contamination aérienne

« Très simple d’emploi, le Coriolis est un outil déjà largement utilisé en R&D par les chercheurs dans le domaine de la contamination biologique de l’air, ainsi que pour la recherche ciblée d’agents pathogènes spécifiques. Il est particulièrement adapté aux analyses génétiques de type PCR car l’échantillon prélevé est directement compatible avec les kits d’extraction des acides nucléiques (première étape du process d’analyse par PCR), » déclare Karine Bizet, Experte Biologie analytique et Biodéfense (NRBC) chez Bertin Technologies.

>> Voir la vidéo de présentation du biocollecteur Coriolis µ

Télécharger le communiqué de presse