31 juillet 2017

Corporate

Bertin Technologies annonce l'acquisition d'Exensor

31 juillet, 2017 - Bertin Technologies annonce l’acquisition de 100% du capital de la société suédoise Exensor initialement détenue par Verdane NVP II SPV K/S, Marginalen Group AB, Erland von Hofsten Advokat AB et 16 autres investisseurs privés.

Exensor, leader mondial dans la fourniture de capteurs et réseaux de protection de zones et infrastructures sensibles.

Fondée en 1987 et basée à Lund, en Suède, Exensor possède des filiales au Royaume Uni et en Allemagne. Ses clients sont des entreprises internationales de premier plan dans les secteurs de la Défense et de la Sécurité.

Cette opération contribuera au renforcement et à l’accélération de la stratégie de développement de Bertin Technologies sur le marché mondial de l’instrumentation et de la surveillance pour les applications de défense et de sécurité.

Nous nous réjouissons à l’idée de bâtir un futur commun avec Exensor, acteur international majeur dans le domaine des capteurs automatisés pour la protection des Forces et des infrastructures critiques », commente Philippe Demigné, Président de Bertin Technologies. « Les activités d’Exensor sont particulièrement complémentaires avec celles de Bertin dans ce domaine, que ce soit en termes de produits ou d’approche du marché mondial. En outre, cette acquisition s’accorde parfaitement avec la stratégie de positionnement de CNIM sur ces marchés

Nous sommes heureux de finaliser cette transaction et très enthousiastes sur notre futur commun avec Bertin », ajoute Christian Gravengaard, CEO d’Exensor, « Je suis convaincu que l’activité d’Exensor est bien positionnée pour contribuer à notre succès commun tout en répondant aux futurs besoins de nos clients. Cette transaction nous permet de poursuivre notre expansion sur un marché en croissance tout en étant en vraie position de force, ce qui bénéficiera autant à nos clients qu’à nos collaborateurs

Les actionnaires d’Exensor ont fait appel à la société EY pour la partie financière et au cabinet Vinge pour l’aspect juridique de l’opération. De son coté, Bertin a été conseillée par Financière Cincinnatus et a confié au cabinet Darrois la partie juridique.

Lire le communiqué de presse